Skip to content

Les gamines

2010 septembre 10
Lise & Jessica

J'admets de bon cœur que leur plastique change de mes jordaniens moustachus... (photo volée sans autorisation)

“Des gamines”, c’est ce qu’on se dit lorsqu’on en vient à aborder avec elles le programme des festivités de la semaine. Un double anniversaire. Deux fois 20 ans.

On a bien tort.

Je vais pas m’attarder sur ‘Comment j’ai croisé Jessica et Lise’, puisque comme d’hab’ depuis la création de ce blog, c’est l’hôtel qui aura été le théâtre de cet évènement. Faudrait que je revienne sur mes rencontres antérieures un de ces quatre…

Mais alors que j’évoluais en eaux troubles à Tel Aviv, citée noyée d’autochtones et de plagistes d’un intérêt très relatif, les filles m’auront offert une bouffée d’air frais salvatrice. Les conversations sont légères mais on perçoit que sur nombre de sujets -musique, ciné, voire geekisme-, mes interlocutrices ont une culture nettement plus solide que la mienne. On rigole. On parle du 18ème. On parle mecs. Très vite en fait, j’ai l’impression d’être entouré de copines en terrasse à Paris. Et tendance à me demander pourquoi diable je les aurais taxé de gamines ?


Qu’est ce que je foutais moi quand j’avais vingt ans ? Est-ce que j’ai bien changé, en quoi est-ce différent de cette époque ? Je mariolais en BTS, je partais avec les toulousaines au Maroc. Je communiquais, je voyageais, je buvais. Dis comme ça j’ai pas bougé d’un iota.

Alors bien sûr les visages qui m’encadrent ont changé. J’en ai plus à raconter pour amuser la galerie. J’ai fait des crêtes. Mais mis à part ces menus et subtils changements, au fond, ça n’a guère bougé, et je suis content d’avoir gardé l’âme de mes 20 berges. Ses qualités voire ses défauts rédhibitoires, à travailler, toujours. En vérité, il suffit de ce plonger dans ce bain de jouvence pour en prendre conscience.

Et tandis que FB me bombarde d’anniversaires de rentrée, à la lumière de cette dernière rencontre, je me disais que la plupart d’entre vous, parisiens & provinciaux qui m’entouriez, êtes victimes de cette même affliction. Contredisez-moi si je me trompe. Bande de gamines.


(Ah si ! …on tient mieux l’alcool quand même. Lise et Jessica risquent de garder longtemps le souvenir de la soirée des 20 ans de cette dernière. Enfin euh… Ou peut-être plus du lendemain matin…)


Bisou !


& une pensée à mes grandes cousinettes de ’90 en compagnie desquelles j’ai tendance à ressentir la même chose :)



Sorry, but exceptionally, I have made a portrait in French, cause… well… subjects are French :), and I don’t think English readers are not so numerous yet -hey, I’ll work on it-.

One Response leave one →
  1. Kata permalink
    septembre 14, 2010

    I am an English reader! Mais je peux essayer a devenir un lecteur francais. I work on it ;)
    Tu me laisses que j’utilise mon imagination quand je ne comprends pas un part?
    :-D

Leave a Reply

Note: You can use basic XHTML in your comments. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS